L’Esprit de par son action nous communique la réalité de la Trinité Sainte. Dieu est communion et communication entre le Père, le Fils et l’Esprit Saint.

Publié le par Abbé Martin OUEDRAOGO

L’Esprit de par son action nous communique la réalité de la Trinité Sainte. Dieu est communion et communication entre le Père, le Fils et l’Esprit Saint.

Exhortation des vêpres du samedi 29 mai 2021 (9ème semaine du Temps ordinaire Année B)

La lettre aux Romains chapitre 8, versets 14-17

Vénérables frères de la famille du précurseur, que la grâce et la paix du Dieu trois fois saint demeurent toujours en nous. Dans ce bref passage de l’épitre aux romains que nous venons d’écouter, l’apôtre Paul nous révèle la manifestation mystérieuse de la troisième personne divine, son action invisible mais efficace dans le cœur des hommes. De cette action discrète de l’Esprit Saint, nous pouvons inférer trois implications à savoir : d’abord, notre filiation divine, ensuite la paternité adoptive de Dieu et enfin notre introduction dans la communion de la Sainte Trinité.

De prime abord, ‘‘Tous ceux qui se laissent conduire par l’Esprit Saint, ceux-là sont fils de Dieu’’. Ce discours « post- pentecostal »  nous confirme la maturité de la foi de ceux qui ont reçu l’effusion de l’Esprit aux sept dons. Toujours sous la mouvance de l’Esprit, nous devons vivre en chrétien authentique et dignes d’être appelés fils de Dieu. Cette filiation divine, nous la tenons du Christ qui nous a rachetés au prix de son sang. Libérés des chaines du péché, nous sommes des fils bien-aimés de Dieu, nous ne sommes pas des esclaves. C’est du reste ce que saint Paul nous confirme en ces termes : « l’Esprit que vous avez reçu ne fait pas de vous des esclaves, des gens qui ont encore peur ; c’est un Esprit qui fait de vous des fils. » Car l’esclave vit dans la crainte du maître, alors que le fils demeure dans la confiance du Père. C’est dans cette pleine confiance que, poussés par l’Esprit nous appelons Dieu « Père ».

Subséquemment, de la filiation divine transparait la paternité adoptive de Dieu. Par Jésus son Fils unique, nous avons Dieu pour Père. Nous sommes des fils adoptifs du Père. Grâce à Jésus nous pouvons appeler Dieu « notre Père », comme lui-même nous l’a appris. C’est donc l’Esprit Saint, l’Esprit de Pentecôte, l’Esprit qui procède du Père et du Fils qui nous pousse à crier vers le Père en l’appelant « Abba ».  Etant donné que nous sommes des enfants bien-aimés de Dieu, nous sommes ses héritiers. Être héritiers de Dieu, c’est être introduit dans la communion de la Sainte Trinité.

Et pour finir, l’Esprit de par son action nous communique la réalité de la Trinité Sainte. Dieu est communion et communication entre le Père, le Fils et l’Esprit Saint. Sous la motion de l’Esprit, nous sommes introduits dans la famille divine et nous avons part à l’héritage de Dieu. Avec le Christ, nous profitons de l’amour débordant du cœur miséricordieux du Père. Le Christ, Fils unique est alors notre Modèle par excellence ; son imitation est la condition première de l’accès à la grâce divine. Il nous faut donc souffrir avec lui pour enfin régner avec lui dans la gloire de Dieu le Père. Il n’y a vraiment pas de christianisme sans croix. C’est en prenant notre part de souffrance avec le Christ que nous mériterons notre part d’héritage au ciel dans la famille divine. En cette veille de solennité de la Sainte Trinité, demandons les grâces de l’unité et de l’amour fraternel, gage de notre parfaite communion avec le Père Créateur qui vit et règne avec le Fils rédempteur, dans l’unité de l’Esprit Sanctificateur, un seul Dieu pour l’éternité. Amen !                                         Abbé Wendata Jonas SILGA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article